Exposition « Europa, Oxalà » au MuCEM – Marseille, France

Héritage, mémoire, et identités des « enfants d’empires »

Nouvelle exposition, « Europa, Oxalà », à découvrir du 20 octobre au 16 janvier 2022 au Musée des Civilisations, de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille.

Cette exposition présente les travaux de vingt-et-un artistes et intellectuels européens dont les origines familiales se situent dans les anciennes colonies. Ces « enfants d’empires », nés et élevés dans un contexte postcolonial, proposent une réflexion sur leur héritage, leur mémoire et leur identité.
La Collection Gervanne + Matthias Leridon est fière de participer à cette nouvelle exposition du MUCEM, « Europa, Oxalà ».
Retrouvez l’oeuvre Figure 1856Leading Raced of Man  de l’artiste photographe Malala Andrialavidrazana.

Figure 1856, Leading Raced of Man, Malala ANDRIALAVIDRAZANA

Dans sa série « Figures » qu’elle entame en 2015, Malala ANDRIALAVIDRAZANA explore les possibilités du collage photographique pour interroger  l’héritage visuel de l’époque coloniale et son impact sur notre perception du monde. En superposant des fragments d’images issus de différentes époques comme des billets de banque, cartes géographiques, pochettes de disques, etc., elle aborde les sujets de l’altérité, du métissage culturel ou encore la nécessité de remettre en question les préconceptions provenant d’un imaginaire “eurocentré”. Elle propose ainsi une forme de décolonisation par l’image, toute en allusion et en poésie.

Retrouvez l’entretien inédit entre Malala ANDRIALAVIDRAZANA et la Collection Gervanne+Matthias Leridon en cliquant ici

Entretien avec les commissaires de l’exposition : 
« Nous avons ainsi nommé l’exposition afin de véhiculer l’idée d’une Europe plurielle, mais unie. « Europa » nous vient de la mythologie occidentale. Oxalá est un terme portugais dont l’origine vient de l’expression arabe Insh’ Allah (« Si Dieu le veut ») et qui comporte plusieurs sens, tous liés au désir d’un futur où d’un événement positif. Par l’association de ces deux mots, nous affirmons notre volonté de rassembler au sein d’une Europe commune des géographies et des cultures supposées éloignées. »

Commissaires : Antonio Pinto Ribeiro, commissaire, Université de Coimbra, Katia Kameli, artiste et commissaire, Aimé Mpane, artiste et commissaire.
Source : site du MuCEM