Mega Mingiedi exposé au Museum Joanneum de Graz et à la Kunsthalle de Tubingen, Allemagne.

Du 22 septembre 2018 au 27 janvier 2019, Le Museum Joanneum de Graz en Autriche a présenté son exposition « Congo Stars ». Du 9 Mars 2019 au 30 Juin 2019, l’exposition est reçue à la KUNSTHALLE TÜBINGEN.

Pour l’occasion, un diptyque de l’artiste Mega Mingiedi est prêté par la collection Gervanne et Matthias Leridon.

Affiche de l’exposition « Congo Stars »

L’exposition « Congo Stars » met à l’honneur les artistes contemporains congolais les plus représentatifs du paysage national à partir des années soixante. Scindée en six thèmes (exploitation, mythologie / spiritualité, bar, stars / héros publics, marché / rues / espace urbain), l’exposition prend comme fil conducteur la chronologie des évènements importants de l’histoire de la RDC (République Démocratique du Congo).  

Mega Mingiedi est un artiste très engagé dans sa société. Il est membre du collectif Eza-POSSIBLES de Kinshasa, un regroupement d’artistes dont l’objectif est de rendre l’art contemporain plus proche de la réalité et du quotidien des kinois.

Vue d’exposition au Museum Joanneum. Au premier plan « Mobutu » de Mega Mingiedi. ©Universalmuseum Joanneum / N.Lackner.

Son travail porte principalement sur l’espace urbain et la place des citoyens dans la ville. C’est donc naturellement que ses oeuvres intègrent le chapitre « STREET » de l’exposition.

Mobutu, 2018, Technique mixte (collage, stylo bille, crayon, encre de chine) sur papier bristol. ©MegaMingiedi, Courtesy Collection Gervanne & Matthias Leridon

Mobutu (2018) est un diptyque qu’il décrit comme se centrant sur le règne du dictateur Mobutu Sese Seko (1965-1997). Selon Mingiedi, il s’agit du seul personnage politique qui aurait eu la possibilité de changer la donne pour le Congo. Malheureusement son propre projet, pharaonique et mal adapté aux besoins du pays, s’est retourné contre lui. C’est pour cela, selon l’artiste, qu’il peut être considéré comme étant une figure ayant grandement participé à causer la crise qui réduit aujourd’hui la RDC au chaos et à la ruine. 

Kabila Mzee, 2018, Technique mixte (collage, stylo bille, crayon, encre de chine) sur papier ©MegaMingiedi, Courtesy Collection Gervanne & Matthias Leridon

Son œuvre Kabila mzee (2018) traite de l’ex chef d’État congolais, Laurent-Désiré Kabila. « Mzee » littéralement le Vieux, le Sage, est considéré comme un « héros national » au Congo. Cette section du diptyque porte sur le mystère de la fin de son règne. Ce processus qui l’y a mené commence bien en amont avec l’héritage laissé par ses prédécesseurs européens mais aussi africains. L’artiste pense que s’est en s’intéressant à cet héritage que l’on pourra arriver à la vérité et surmonter la confusion des versions contradictoires concernant l’assassinat de Kabila père.

Ensemble des artistes présentés dans l’exposition:

Alfi Alfa (Alafu Bulongo), Apollo, Prince Badra, Sammy Baloji, David N. Bernatchez, Kiripi, Gilbert Banza Nkulu, Chéri Benga (Hyppolite Benga Nzau), Junior Bilaka, Bodo (Camille-Pierre Pambu Bodo), Claude Bosana, Dominique Bwalya Mwando, Chéri Cherin, (Joseph Kinkonda), Trésor Cherin, (Nzeza Lumbu), Revital Cohen et Tuur Van Balen, Revital Cohen, Edisak, Ekunde (Bosoku), Sam Ilus (Mbombe Ilunga), Jean Kamba, Eddy Kamuanga Ilunga, Kasongo, Jean Mukendi Katambayi, Kayembe F, Aundu Kiala, Bodys Isek Kingelez, Ange Kumbi, Hilaire Balu Kuyangiko, Lady Kambulu, Gosette Lubondo, Lukany, Ernest Lungieki, George Makaya Lusavuvu, Tinda Lwimba, Mah Magoah, Développement Mani, Maurice Mbikayi, Mbuëcky Jumeaux (de Mbvecky Frères), Micha JP Mika (Jean Paul Nsimba), Mega Mingiedi Tunga, Moke (Monsengo Kejwamfi),Moke-Fils (Jean Marie Mosengo Odia), Mson Becha Shérif Décor, Musondo, Vitshois Mwilambwe Bondo, Nkaz Mav, Vincent Nkulu, Chéri Samba (Samba wa Mbimba N’Zingo Nuni Masi Ndo Mbasi), SAPINart (Makengele Mamungwa), Monsengo Shula , Sim Simaro (Nsingi Simon), Soku Ldj, Maître SYMS (Bayangu Mayala), Marciano Tajho, Tambwe, Tshibumba Kanda Matulu, Pathy Tshindele Kapinga, Turbo..