Collection Gervanne & Matthias Leridon

Gervanne et Matthias Leridon ©Nicolas Guerbe pour Les Echos

 

Africains dans l’âme, voyageurs nomades et partisans des coups de foudre artistique, Gervanne et Matthias Leridon ont constitué leur collection au gré d’impulsions et d’envies. Conscients de l’immense valeur de l’héritage africain et de l’avenir de ce continent, il leur a semblé primordial d’accorder aux artistes africains contemporains toute l’importance qu’ils méritent.

Afro-optimiste, Matthias Leridon l’est depuis l’âge de 14 ans, quand en atterrissant à Ouagadougou dans le cadre d’un voyage humanitaire, il éprouve un choc décisif : J’avais l’impression que je rentrais chez moi.
De l’Afrique découverte enfant et qui depuis n’a cessé de la hanter, Gervanne à conservé une insatiable curiosité. Elle qui a vécu en Côte d’Ivoire de l’âge de 4 à 6 ans, partage le credo de son mari: Le monde ne peut se développer sans l’Afrique. C’est le continent de l’avenir, dit-elle.

Le déclic s’opère pour eux en 1989, avec Les Magiciens de la terre, l’exposition-jalon organisée au Centre Pompidou et à la Villette. Pour la première fois, une grande institution française présentait des artistes africains. Depuis 2000, le couple sillonne le continent à la recherche de nouveaux artistes et achètent au coup de coeur. Aujourd’hui, la collection réunit plus de 3000 œuvres.

Carpetbaggers, 2015, Tenture, 247 x 222 cm ©Dan Halter, courtesy Collection Leridon

 

Découvrez tous les articles liés à la collection