Gervanne & Matthias Leridon

Gervanne et Matthias Leridon ©Nicolas Guerbe pour Les Echos

Constituée de rencontres avec des artistes et de coups de cœur esthétiques, la collection Gervanne et Matthias Leridon fait aujourd’hui référence dans le monde.

Afro-optimiste, Matthias Leridon l’est depuis l’âge de quatorze ans, quand en atterrissant pour la première fois sur le continent africain à Ouagadougou dans le cadre d’un voyage humanitaire, il éprouve un sentiment étrange : « J’ai eu l’impression de rentrer chez moi. »

De l’Afrique découverte enfant, Gervanne a conservé une insatiable curiosité pour ce continent. Des odeurs, des couleurs, des rencontres, des jeux, des paysages, etc. L’exposition Magicien de la Terre sera plus tard pour elle une révélation dont elle tire un leitmotiv : « J’ai découvert l’art africain, un choc, une envie d’aller voir plus loin. »

Conscients et défenseurs de l’immense valeur de l’héritage africain et de l’avenir de ce continent, ils s’engagent aux côtés des artistes du continent qui sont très souvent des éclaireurs de modernités, de confiance et de liberté pour les peuples africains.

Passionnés, à la recherche permanente de nouveaux talents, ils sillonnent le continent pour visiter les lieux de création des artistes, échanger avec eux, trouver des occasions de les valoriser dans le monde. La force et la singularité unique de la collection résident dans cette relation que Gervanne et Matthias entretiennent avec les artistes et le continent africain.

En 2009, Gervanne et Matthias créent l’ONG African Artists for Development (AAD – Fund), convaincus que la puissance de l’expérience partagée de la création artistique est un levier unique pour des projets de développement économiques culturels, sociaux ou humanitaires. En 2018, plus de 4 millions d’Africains auront bénéficié directement des programmes d’AAD-Fund. Cette ONG dispose depuis 2013 du statut consultatif auprès de l’ECOSOC, l’un des six organes principaux de l’ONU.

Découvrez tous les articles liés à la collection